Le Silence de la Mer de Vercors

editions-de-minuit-images-de-livre

©blog.librairiedialogues.fr

L’avis de La Plume Baroque :

Une maison d’édition clandestine pendant la seconde guerre mondiale, une nouvelle de la résistance jugée fabuleuse, il n’en fallait pas autant pour me motiver à découvrir Vercors, alias Jean Bruller.

Vercors est un vétéran de la première guerre mondiale. L’exaltation de la jeunesse pour les débuts de la Grande Guerre laissa rapidement place à l’horreur d’un funeste combat. À la fin de la der des ders, Vercors deviendra pacifiste, rejetant l’idée de la guerre, développant une haine viscérale envers les conflits armés.

Mobilisé en 1939 pour la seconde guerre, il sera blessé et libéré de son devoir meurtrier. Dessinateur et écrivain entre les deux guerres, Le Silence de la mer sera le premier titre publiée par sa propre maison d’édition clandestine appelée les Editions de minuit, lancée en 1941 : « Éditions souterraines, Éditions des Catacombes […], Éditions de la Liberté, Éditions du Refus… ».

Le contexte est posé.

Le Silence de la mer, c’est l’histoire d’une famille française, d’un homme et de sa nièce, qui accueille contre leur gré un officier allemand au sein de leur foyer.
L’officier allemand est un musicien qui parle français, un artiste à « l’air convenable ». Acte de résistance pacifique, la famille se refuge dans le silence afin de démontrer leur rejet de l’occupation allemande, sous toutes ces formes.

L’officier prend peu à peu ses marques, respectueux des propriétaires du logement, il parle de plus en plus mais accepte de n’avoir aucune réponse. Il ne descend plus qu’en habits de civil, tentant d’amoindrir l’idée de « l’officier allemand ».

Un officier remplit de bons sentiments envers l’occupation allemande qu’il juge pacifiste. Il déchantera rapidement quand il apprendra que le véritable objectif des nazis est de « détruire l’esprit français », lui qui appréciait par dessus tout les écrivains français : Balzac, Rousseau, Hugo, Rabelais et consorts.

Le Silence de la mer est une nouvelle passionnante, signe de la résistance silencieuse à l’égard de l’envahisseur, une situation vécue par de nombreuses familles de l’époque qui ont été obligées d’accueillir des soldats au sein même de leur maison, les hôtes n’étant pas toujours aussi respectueux et compatissants à l’égard des français.

La suite du livre est jalonnée de petites nouvelles en lien avec la seconde guerre mondiale. Des récits poignants, tristes, touchants, qui démontrent l’immondice imposée par les nazis.

La plume de Vercors est vertigineuse, le style littéraire est prodigieux et se délecte par sa justesse. Je conseille fortement cette lecture.

Mention spéciale pour la couverture de l’édition Le Livre de Poche que je trouve très réussie et qui n’est autre que l’affiche de Raymond Gid pour l’adaptation cinématographique du Silence de la mer, en 1949.

couverture-le-silence-de-la-mer-de-vercors-livre-de-poche

Résumé de l’éditeur (Le Livre de Poche) :

Les Editions de Minuit ont été créées à l’automne 1941 par Vercors (pseudonyme de Jean Bruller) et Pierre de Lescure.
Le Silence de la mer fut le premier titre à y être publié clandestinement. Une vingtaine d’autres suivirent jusqu’à la libération, mais c’est le texte inaugural de Vercors qui connut le plus grand retentissement.
Cette sobre histoire, où une famille française s’oppose par le silence à l’officier allemand qu’elle a été obligée de loger, est un réquisitoire implacable contre la barbarie hitlérienne. Sous la calme surface des eaux, c’est la terrible « mêlée des bêtes dans la mer » qui se trouve soudain révélée, et toute « la vie sous-marine des sentiments cachés, des désirs et des pensées qui se nient et qui luttent ».
Les récits qui accompagnent Le Silence de la mer ont une portée tout aussi forte. Ils lancent un vibrant appel aux vertus d’un humanisme conscient de ses devoirs.raccoon-nico

Publicités

2 réflexions sur “Le Silence de la Mer de Vercors

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s