L’homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle

bali paysage zen bonheur nature

L’avis de la Plume Baroque :

Premier livre de Laurent Gounelle et premier livre de développement personnel, la lecture de L’homme qui voulait être heureux était donc pour moi une grande première. J’ai été particulièrement intéressé par le résumé de l’éditeur qui a fait le choix de nous intégrer dans le roman « Imaginez… […] vous êtes en bonne santé, mais vous n’êtes pas…heureux ». Ma curiosité fut comblé par ce court roman qui s’est avéré très instructif.

Cette histoire est celle d’un homme en voyage à Bali. Par curiosité, ce dernier va se rendre chez un vieux guérisseur dont il a entendu le plus grand bien, alors même qu’il ne semble ne pas souffrir d’un mal apparent.
La palpation médicale menée par notre vieux sage apporte un diagnostic surprenant à notre protagoniste, un diagnostic qui ne révélera aucun mal physique mais sûrement la plus importante des douleurs qu’il pouvait espérer : « vous êtes quelqu’un de malheureux ».

Le livre de Laurent Gounelle s’apparente à un livre de développement personnel s’inscrivant dans un roman intelligent et qui a pour but de mener notre protagoniste à un objectif bien particulier : être heureux.

Maître Samtyang va prendre notre malheureux comme disciple afin de l’accompagner en moins d’une semaine, avant son retour de vacances, sur le chemin du bonheur. Pour cela, une idée toute simple mais primordial qui va le désarçonner au plus haut point : son absence de bonheur est due en partie à ses croyances. Celles qui le conduisent à être seul, à ne pas exercer le métier de ses rêves et à ne pas se sentir bien dans sa peau :

« Finalement, sans s’en rendre compte, chacun se crée vraiment sa propre réalité qui n’est, en fait, que le fruit de ses croyances ».

Ce roman est centré sur les croyances des individus qui occupent notre quotidien et qui façonnent notre façon de vivre et de se comporter. Afin de se défaire de celles-ci, Maître Samtyang va donner quelques exercices à notre protagoniste qui lui permettront de se rendre compte de l’importance des croyances et de les contourner afin d’en terminer avec sa vie de frustration.

Pour Samtyang, nos croyances entraînent des effets positifs mais surtout des effets limitants comme pour notre personnage. Il se sent trop maigre et pense ne pas pouvoir plaire aux femmes, il perd de ce fait automatiquement en prestance et en charisme et finit, comme il le pensait, à ne pas plaire aux femmes. Notre sage souligne également l’importance de notre entourage qui peut s’avérer porteur de bienfaits s’ils croient en nous mais également d’effets négatifs s’ils nous jalousent ou s’ils ne souhaitent pas nous voir réaliser nos rêves dans l’unique but d’éviter d’être en face de leur propre absence de courage dans la réalisation des leurs.

Enfin, le guérisseur exhorte notre protagoniste a faire des choix, à arrêter de subir, ne pas se laisser porter par le courant mais choisir sa propre direction. Changer de métier, de façon de vivre, de penser, de se comporter, profiter d’une vie dont le temps nous est compté, tant de conseils qui vont totalement modifié la vie de notre voyageur : « A certains moments, dans la vie, on n’a pas forcément beaucoup de choix, et ceux-ci sont peut-être douloureux, mais ils existent et, au final, c’est vous déterminez ce que vous vivez : vous avez toujours le choix, et c’est bien de garder à l’esprit cette idée ».

J’ai particulièrement apprécié ce livre fluide qui se lit très rapidement. J’ai été au début quelque peu dérouté par la frontière entre le roman et le livre de développement personnel qui s’est avérée assez mince avant de finalement s’estomper au profit d’une histoire rondement menée. Les conseils proférés par notre sage omniscient sont d’une importance capitale et je ne doute pas qu’ils pourront avoir un écho particulier chez chacun. Un récit qui amène la réflexion sur soi-même et sur la découverte de sa véritable personnalité. Prenez gardes à vos croyances !.

Couverture l'homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle - pocket

Résumé de l’éditeur (Pocket éditions) :

Imaginez…
Vous êtes en vacances à Bali et, peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le rencontrer, au cas où…
Son diagnostic est formel : vous êtes en bonne santé, mais vous n’êtes pas… heureux.
Porteur d’une sagesse infinie, ce vieil homme semble vous connaître mieux que vous-même. L’éclairage très particulier qu’il apporte à votre vécu va vous entraîner dans l’aventure la plus captivante qui soit : celle de la découverte de soi. Les expériences dans lesquelles il vous conduit vont bouleverser votre vie, en vous donnant les clés d’une existence à la hauteur de vos rêves.

Publicités

9 réflexions sur “L’homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle

  1. Bien avant de me convertir à la lecture numérique, je m’étais retrouvé intriguée par ce livre à sa sortie entre le côté roman et l’aspect développement personnel. Je l’avais donc acheté en papier (il est toujours sur mon étagère) et m’était passionné pour cette histoire riche d’enseignement. Ca a de quoi surprendre car au final le livre laisse les lecteurs dans la réflexion. Même romancée, l’histoire apporte aux lecteurs et Laurent Gounelle déploie tout son art à travers les mots.En clair, un livre riche d’enseignement à ne pas manquer et qui peut s’avérer utile. Depuis je reste fidèle à l’auteur..

    Aimé par 1 personne

      1. Même si je n’ai pas encore lu tous les livres de l’auteur, ils attendent bien au chaud, Les Dieux Voyagent Toujours Incognito que j’avais lu juste derrière celui-ci chroniqué m’avait aussi laissé une très bonne impression. Un livre qui est une véritable introspection et un retour sur soi-même bien que toujours romancé mais toujours utile. Une fois de plus, une histoire intéressante qui a le mérite de pousser l’humain à la remise en question et à s’étudier soi-même.

        Aimé par 1 personne

  2. Un livre qui rejoint directement ma Wish-list. Je n’ai jamais lu de livre de développement personnel mais le côté roman de celui-ci me tente bien ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s