Jane Eyre de Charlotte Brontë

image du film jane eyre charlotte Bronte

L’avis de la Plume Baroque :

A la mort de ses parents, Jane Eyre est recueillie par son oncle M. Reed. Mais celui-ci survivant peu de temps à sa sœur, il fait promettre à sa femme de s’occuper de Jane comme de ses propres enfants.
Mrs Reed accepte à contre-coeur d’honorer les dernières volontés de son mari et se voit confier la garde de cette enfant qu’elle abhorre au plus haut point. La fillette est malmenée par sa tante et ses cousins jusqu’au jour où cette dernière préfère l’envoyer à l’internat de Lowood, la vie s’y avère précaire et difficile mais Jane perçoit pour la première fois une figure maternelle en la personne de Miss Temple. Après sa formation scolaire et les deux années en tant qu’enseignante passée à Lowood, Jane rejoint Thornfield-Hall pour s’occuper de la jeune Adèle.
Elle y fait la rencontre de Monsieur Rochester, loin du topos du prince charmant, Jane réussira pourtant à apprivoiser cet être antipathique et mystérieux.

Sans grande surprise, j’ai été conquise par ce roman de Charlotte Brontë qui nous plonge en plein cœur de l’époque victorienne, de ses principes d’éducation sur fond de toile des paysages anglais que j’affectionne tant.
L’héroïne est attachante, et pour ma part, elle restera même l’une des protagonistes les plus admirables de roman.
Jane Eyre est une figure de modernité, indépendante, sa force psychologique est constamment mise au service de ses principes moraux qui ne faiblissent jamais. Préférant l’incertitude, la pauvreté et de sombres nuits passées sous un vent effrayant au confort que lui procurerait la condition de maîtresse de monsieur Rochester, elle incarne brillamment l’amorce de l’émancipation de la femme.
Si la nécessité romanesque place d’heureux hasards sur la route de notre héroïne, elle n’en reste pas moins pourvue d’admirables qualités personnelles de cœur et d’esprit.

L’œuvre bouleverse les attendus en mettant en scène une jeune femme dont les aptitudes spirituelles triomphent sur les faibles atouts physiques et réussissant à se faire une place dans cette société cabalistique par son propre mérite.
Le roman retranscrit parfaitement les différents tourments qui abritent l’âme de Jane en intégrant un zeste d’ambiance gothique, entre les personnages, les paysages et les intrigues, tout contribue à harmoniser l’atmosphère de l’œuvre.
Mais ne nous y trompons pas, le roman se termine sur une note positive, laissant derrière elle les troubles causés par la passion, Jane cédera finalement aux inclinations de son cœur.

Se plaçant à mi-chemin entre romance et roman d’apprentissage, Jane est un souffle d’espoir pour les âmes moins bien nées mais également un exemple pour la femme d’une société en route vers le modernisme.

Couverture Jane Eyre Charlotte Bronte - le livre de poche

Résumé de l’éditeur (Le livre de Poche) :

Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l’Angleterre victorienne et à trouver l’amour… Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foi en son avenir, une intrigue où se succèdent mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif. Comme elle, on veut croire que rien n’est écrit d’avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.

Publicités

8 réflexions sur “Jane Eyre de Charlotte Brontë

  1. Conquise également, je ne m’y attendais pourtant pas ! J’avais peur d’une histoire trop romantique qui n’est généralement pas ma tasse de thé et pourtant, comme c’est très bien dit dans ton article, la modernité et la force de ce personnage qu’est Jane Eyre a balayé toutes ces craintes.
    Très belle critique^^

    Aimé par 1 personne

  2. Un classique parmis les classiques, que je prends plaisir a relire de temps a autre.
    Ravie qu’il t’aie plu. L’adaptation en film avec Charlotte Gainsbourg est super. Il y en a aussi eu une par la BBc il me semble.

    J'aime

  3. Un de mes coups de coeur de mon adolescence! Qu’est-ce que j’ai pu le lire et le relire ce livre! Je me demande comment je le percevrai si je le relisais maintenant. Peut être que je me concentrerai plus sur le coté femme moderne et émancipée que sur la romance. Tu m’as rendue curieuse! Peut être que je le piocherai dans ma vieille bibliothèque quand je retournerai en vacances chez mes parents! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s