L’équipage de Joseph Kessel

biplan avion première guerre mondiale combat aérien L'équipage joseph kessel

L’avis de la Plume Baroque :

Premier grand succès de Joseph Kessel, L’équipage est un récit fictionnel tiré directement de la propre histoire de l’auteur, lui qui s’est engagé dans l’aviation pendant la première guerre mondiale. Dans ce roman, c’est le destin de l’aspirant Jean Herbillon qui nous est conté.

Nous découvrons le protagoniste quitter son amante afin de découvrir son escadrille, nous le voyons quitter sa famille dans le but de rejoindre ses futurs équipiers, ses nouveaux frères d’armes. Aspirant aviateur, il est en voie de participer à un conflit meurtrier et mythique, dans le ciel du front de la première guerre mondiale.

Jeune bleu, il va devoir s’intégrer dans une unité déjà constituée, prouver sa valeur aux yeux des vétérans et découvrir la dureté de cette guerre. Si les aviateurs ne subissent pas les conditions de vie inhumaines des poilus dans les tranchées, ils ont, toutefois, à chaque sortie dans les airs, la pression du combat, des avions allemands, d’une balle perdue, d’une chance imprévisible qui leur permettra de rester ou non en vie.

Un avion étant composé d’un pilote et de son observateur, Joseph Kessel nous démontre la puissance des relations de confiance entre ces deux individus. Herbillon va se retrouver en équipage avec Claude Maury, un homme discret qui va devenir son propre frère, sa vie étant désormais directement liée à la sienne.

« Ils surent ce que les camarades entendaient par équipage. Ils n’étaient pas simplement deux hommes accomplissant les mêmes missions, soumis aux mêmes dangers et recueillant les mêmes récompenses. Ils étaient une entité morale, une cellule à deux cœurs, deux instincts que gouvernait un rythme pareil. »

Tout cela aurait pu bien se passer si cet homme ne s’avérait pas être le mari de sa propre maîtresse, la belle Denise, ou plutôt, Madame Hélène Maury. Une femme, deux hommes, une situation que notre aspirant ne va pas réussir à vivre très longtemps, le remord le hantant chaque jour, provoquant un danger inéluctable pour son équipage et pour sa propre survie.

Joseph Kessel, avec son talent d’écrivain incontestable, nous livre avec L’équipage une histoire passionnante, des moments de vie d’aviateurs jonchés de morts, de beuveries, d’amitiés et de respect, le destin de quelques hommes qui pourrait basculer par amour, l’amour d’une même femme.

Si l’aviation militaire vous passionne, je vous conseille fortement « Cassada » de James Salter , qui fut également aviateur, mais, pour sa part, durant la seconde guerre mondiale.

Couverture l'équipage de Joseph Kessel - collection folio livres

Résumé de l’éditeur (édition Folio) :

L’ombre d’un avion sur le sol vint détourner le cours de sa rêverie. Virense rentrait avec Michel. La douceur de l’atterrissage montra la science du pilote. Jean se dirigea vers l’appareil pour interroger les camarades. Mais aucun d’eux ne sortait des carlingues. Herbillon appela sans obtenir de réponse. Sourdement inquiet, il se hissa sur le marchepied du pilote et poussa un cri. Le gouvernail, les parois, le coussin de cuir étaient couverts de sang et Virense affaissé sur le siège avait les yeux clos.

Si vous souhaitez découvrir nos précédentes chroniques de Joseph Kessel avec  » Le Lion « ,  » Les mains du miracle « ,  » L’armée des ombres «  ou encore  » Avec les alcooliques anonymes « .

Advertisements

3 réflexions sur “L’équipage de Joseph Kessel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s