127 heures d’Aron Ralston

Aron Ralston rocher - 127 heures

L’avis de la Plume Baroque : 

127 heures, c’est le récit d’une histoire vraie, celle d’un aventurier chevronné, un livre sur la survie qui nous démontre toutes les capacités du corps humain. Un livre qui m’aura passionné de bout en bout. 

Aron Ralston est un randonneur et alpiniste expérimenté qui compte à son actif l’escalade de plusieurs hauts sommets de l’Utah et de centaines d’heures de randonnée. Homme libre qui aime, durant ses week-ends, vadrouiller dans la nature à la recherche de sensations ainsi que du plaisir de l’action dans des contrées désertiques. S’aventurer seul n’est pas pour lui un problème, jusqu’au 26 avril 2003, jour qu’Aron Ralston n’oubliera jamais.

En ce jour chaud et ensoleillé, le randonneur part seul, oublie de préciser à un proche son itinéraire de randonnée (chose à ne jamais oublier pour tout randonneur!), charge son vélo dans sa voiture, de quoi s’alimenter pour la journée et direction le désert de l’Utah.

Tout se passait idéalement, la journée était belle, Aron Ralston fit même la rencontre de deux jeunes randonneuses et se mua en guide afin de leur faire découvrir les merveilles du Blue John Canyon. Ce sont les deux dernières personnes à l’avoir aperçu et à savoir quelle était la destination de sa randonnée. Une fois séparé d’elles, Aron repris sa route et au détour d’un creux de canyon, l’impossible arriva : un rocher se désolidarisa de la paroi pour venir coincer durablement son bras, à plusieurs mètres de la surface.

Je ne souhaite pas vous dévoiler le coeur de l’histoire car c’est durant les 127 heures suivantes que le destin d’Aron Ralston va se jouer. Manquant de nourriture, le bras coincé, sans réel espoir de secours, un véritable combat contre la mort va prendre place. Le corps du protagoniste amoindri, c’est la force de son esprit qui pourra ou non l’aider à survivre.

A l’aide de son maigre équipement, il va néanmoins tout tenter pour s’extirper de ce piège mortel mais les heures passent, ses ressources, physiques et alimentaires, s’amenuisent, au fond du canyon, la mort semble prête à l’accueillir :  » Midi. J’attends la mort, enchaîné à la paroi du canyon « .

Je vous conseille fortement ce récit de voyage passionnant. Un livre de survie qui démontre la puissance de notre instinct de survie et de notre capacité à surmonter les événements tragiques. Le destin incroyable d’Aron Ralston qui saura vous captiver du début à la fin.

couverture livre 127 heures - pocket edition - Aron Ralston

Résumé de l’éditeur (Pocket édition) : 

Le 26 avril 2003, Aron Ralston, 27 ans, se met en route pour une randonnée dans les gorges de l’Utah, Alpiniste expérimenté, il est déjà venu à bout des plus hauts sommets de la région. Là, au fond d’un canyon reculé, l’impensable survient : un rocher se détache au-dessus de lui et emprisonne son bras dans un mur de rocaille. Le voilà pris au piège. 127 heures plus tard, comprenant que les secours n’arriveront pas, il va devoir prendre la décision la plus difficile de son existence…

Publicités

8 réflexions sur “127 heures d’Aron Ralston

  1. J’ai vu le film, et lu pas mal d’article sur cette histoire, et il en est ressorti à chaque fois la même chose: j’aurais été incapable d’en faire autant! Je crois malheureusement que j’aurais abandonné, tout simplement.
    Aaron Ralston ne se considère pas comme quelqu’un d’exceptionnel mais il a pourtant réalisé quelque chose d’incroyable qui, quoi qu’il en dise, n’est pas à la portée de tout un chacun.

    Aimé par 1 personne

    1. Finalement, il ne s’en sentait pas capable jusqu’à la toute fin, où l’instinct de survie a repris le dessus. C’est assez bien retranscrit dans le livre. Au début des 127 heures, il y pense mais ne passe pas à l’acte. Il ne fera qu’en étant aux portes de la mort, guidé par son instinct de survie. Je reste persuadé que nous avons tous en nous cet instinct qui pourrait se déclencher, à un moment ou à un autre, l’instinct mais surtout l’envie de vivre finalement.

      J'aime

  2. J’ai adoré le film, je l’ai trouvé génial sur tous les points et l’acteur est juste exceptionnel. J’aimerais beaucoup découvrir le livre, ça fait longtemps que je me dis ça mais soit j’oublie, soit je n’arrive pas à le trouver en librairie (frustration x1000).

    Aimé par 1 personne

  3. Impossible pour moi de lire ce genre d’histoire, encore moins de voir les films (Je n’ai pas pu revoir Seul au monde depuis que je l’ai vu au cinéma et je tremble encore quand je pense à Into The Wild) mais cela ce titre doit en effet être un beau voyage. Je penserai à le conseiller. J’avoue que je n’avais que le film en tête (que je n’ai pas pu voir en entier, bien sûr) …

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s