Notre-Dame de Paris de Victor Hugo

Esmeralda Notre dame de Paris Victor Hugo

L’avis de la Plume Baroque :

Notre-Dame de Paris s’ouvre sur l’an de grâce 1482, Victor Hugo y décrit la beauté d’une mystérieuse danseuse égyptienne : la Esmeralda.
La jeune femme est fascinante, ses danses sont envoûtantes, elle suscite le désir des hommes et la jalousie des femmes.
Amoureuse de l’officier Phoebus, elle accepte de se donner à lui, elle qui avait décidé de conserver sa vertu jusqu’au jour où elle retrouverait enfin ses parents à qui elle avait été ravie, mais les plaisirs charnels sont interrompus par l’archidiacre Claude Frollo, secrètement amoureux de la jeune femme et qui assène à l’officier un coup de couteau. Dès lors, Esmeralda est accusée de la tentative de meurtre de Phoebus et après un procès plus qu’arbitraire, sera pendue sur le parvis de Notre-Dame. C’est à ce moment qu’interviendra Quasimodo pour sauver la jeune fille et lui proposer un asile dans la cathédrale.

Inutile de résumer une histoire si souvent adaptée à l’écran me direz-vous, pourtant, la lecture du roman de Victor Hugo diffère en tous points de ces versions qui nous ont été inculquées par notre culture cinématographique.
L’accent du roman n’est pas mis sur le Bossu de Notre-Dame, le roman Hugolien est bien plus complexe et ne se contente pas de relater la beauté de la jeune bohémienne et la bonté de Quasimodo, il représente de nombreux vices humains dans ce microcosme qui entoure le parvis de Notre-Dame.

L’intrigue principale est la condamnation de la Esmeralda pour un meurtre qu’elle n’a pas perpétué, amoureuse de Phoebus bien avant de le connaître, elle souffre plus de le croire mort que de connaître sa fin prochaine.
Autour de ce nœud se révèlent plusieurs personnages aux intentions diverses envers la bohémienne, trois amours, celui de l’officier Phoebus, désir charnel et passager, celui de l’archidiacre Claude Frollo, désir ardent, amour interdit mais égoïste et enfin, celui de Quasimodo, dévouement sincère et désintéressé.
Plus qu’une simple histoire trouvant sa place dans le Moyen-Age tardif, ces trois personnages font écho au siècle de l’auteur en allégorisant différents aspects du pouvoir politique.

Notre-Dame de Paris, c’est également le combat de l’auteur pour la préservation du patrimoine, comme le prouvent les réflexions entremêlées de Victor Hugo, auxquelles l’histoire fictionnelle fait écho à travers Quasimodo, conservateur et dévoué à la cathédrale.
Plus qu’une simple histoire de fiction, l’auteur y trouve également le Victor Hugo, combattant du procès arbitraire et de la peine de mort qui trouvera son apogée dans Le dernier jour d’un condamné.

Victor Hugo, que j’admire pour sa plume prodigieuse, a également su animer toute ma curiosité historique et romanesque avec Notre-Dame de Paris.

Couverture Notre-Dame de Paris Victor Hugo Pocket édition

Le résumé de l’éditeur (Pocket) :

En 1831, Victor Hugo réinvente le Moyen Âge et élève un monument littéraire aussi durable que l’œuvre de pierre qui l’a inspiré. Sous la silhouette noire et colossale de la cathédrale fourmille le Paris en haillons des truands de la Cour des Miracles. Image de grâce et de pureté surgie de ce cauchemar, la bohémienne Esméralda danse pour le capitaine Phoebus et ensorcelle le tendre et difforme Quasimodo, sonneur de cloches de son état. Pour elle, consumé d’amour, l’archidiacre magicien Claude Frollo court à la damnation. De cette épopée hallucinée, ces monstres et ces figures s’échappent pour franchir les siècles, archétypes de notre mythologie nationale, de notre art et de notre Histoire.

Publicités

8 réflexions sur “Notre-Dame de Paris de Victor Hugo

  1. Un très beau livre (comme tous les livres de V.H). Mais je n’ai cependant pas réussi à lire les (longs) passages descriptifs de la cathédrale qui me coupaient dans mon élan. J’ai préféré suivre seulement l’intrigue. Illustrée, en plus, par Benjamin Lacombe dans l’édition que j’ai à la maison 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s