Bonjour Tristesse de Françoise Sagan

12399290_1779367125627788_1229229404_n

L’avis de la Plume Baroque : 

Cécile, jeune fille de 16ans, passe ses vacances d’été sur les hauteurs de Saint-Tropez avec son père Raymond et sa dernière conquête, la jeune et naïve Elsa.
Plage, soleil, amourette et détente sont les maîtres mots de ce séjour jusqu’à l’arrivée d’Anne, amie de la défunte mère de Cécile. Anne est une dame, une dame dont Cécile admire les manières, la vie, la grande classe. Raymond, homme séduisant et accumulant les conquêtes, annonce à sa fille qu’il épousera Anne dès leur retour à Paris.
Dès lors, Anne prend son rôle de mère de substitution au sérieux et compte bien mettre un terme à l’oisiveté estivale de la jeune fille en lui faisant travailler sa philosophie.

Bonjour Tristesse est le livre qui m’a fait découvrir Françoise Sagan. L’histoire, légèrement plus complexe qu’un récit de vacances, a souvent été classée comme « littérature jeunesse », pourtant, il est des subtilités qu’on ne peut découvrir qu’avec un œil plus averti.

Le roman de Françoise Sagan se lit rapidement et outre l’histoire, c’est surtout l’introspection et les réflexions de la jeune fille qui m’ont intéressée. Largement puisée dans sa propre expérience, ce roman laisse transparaître l’authenticité des sentiments et inspire la confiance du lecteur en anéantissant les barrières de la fiction, dès lors, il retrouve en lui l’adolescent qu’il a été et partage le ressenti de Cécile dans pareille situation.

Bonjour Tristesse, c’est l’exploration des sensations, entre le désir naissant qu’elle éprouve pour Cyril, le désespoir qu’elle ressent devant ses leçons de philosophie, la jalousie en voyant le tableau d’Elsa et du jeune homme qu’elle a elle-même esquissé ou encore les regrets surgissant lorsqu’elle se rend compte de la cruauté de son plan envers Anne, tous les sens sont mis en exergue, participant au réalisme du roman.

Cette œuvre peut s’apparenter au roman d’apprentissage, ou à la « nouvelle d’apprentissage », tant le parcours et les réflexions de la jeune fille la font mûrir, et de concert avec le dénouement du roman, marquent aisément la transition entre l’adolescence et l’âge adulte.

Un roman plaisant, une invitation à la quête de soi, je le conseille un jour d’été, sous un soleil harassant !

Bonjour tristesse de Françoise Sagan - pocket édition - couverture

Résumé de l’éditeur (pocket) :

La villa est magnifique, l’été brûlant, la Méditerranée toute proche. Cécile a dix-sept ans. Elle ne connaît de l’amour que des baisers, des rendez-vous, des lassitudes. Pas pour longtemps. Son père, veuf, est un adepte joyeux des liaisons passagères et sans importance. Ils s’amusent, ils n’ont besoin de personne, ils sont heureux. La visite d’une femme de cœur, intelligente et calme, vient troubler ce délicieux désordre. Comment écarter la menace ? Dans la pinède embrasée, un jeu cruel se prépare. C’était l’été 1954. On entendait pour la première fois la voix sèche et rapide d’un  » charmant petit monstre  » qui allait faire scandale. La deuxième moitié du XX e siècle commençait. Elle serait à l’image de cette adolescente déchirée entre le remords et le culte du plaisir.

Publicités

13 réflexions sur “Bonjour Tristesse de Françoise Sagan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s