Le ravissement de Lol V. Stein de Marguerite Duras

Marguerite Duras

L’avis de la Plume Baroque :

L’histoire de Lola Valérie Stein débute lors d’un bal auquel elle se rend avec son fiancé, débarque alors une femme, tout de noir vêtu, qui danse avec ce dernier durant la soirée.
Lola remarque dès cet instant que cet homme s’éloigne d’elle à chaque pas de danse, il change, mais Lola, immobile, les observe impassiblement avec son ami Tatiana Karl.

Marguerite Duras nous place dix ans après ce bal, Lola est désormais mariée et mère de famille, et semble donc parcourir une existence normale.

Ce court roman est fidèle au style de l’auteur et semble être la preuve exacerbée de son goût pour les non-dits et son rejet des fioritures de la langue.
Le lecteur peut se sentir perdu, relire certains passages plusieurs fois pour en déchiffrer le sens caché, mais parfois, il n’y en a aucun, et c’est de cette manière que l’écriture fait parfaitement écho à l’histoire de la jeune femme, le lecteur passe à côté du texte comme Lol V. Stein échappe à sa propre vie.

Alors qu’elle semble avoir repris son destin en main, confortablement installée, elle revient sur le lieu du bal tragique au cours duquel lui fût ravi son fiancé, mais également durant lequel le lecteur semble assister au ravissement de l’existence de la jeune femme elle-même, l’homme ayant tout emporté avec lui, ne laissant qu’un vide, l’ombre de Lol V. Stein.

Le narrateur, amoureux de Lola, est l’amant de son ancienne amie, Tatiana Karl, et expose au lecteur, grâce aux informations éparses qu’il a recueillies par le biais de Lola et de Tatiana, toute la complexité du personnage.
Quel rôle a réellement joué ce bal dans la vie de Lol V. Stein ? S’il semble avoir altéré sa raison, Tatiana nous avoue qu’au collège, l’état mental de la jeune femme semblait déjà dévier, alors est-ce la prostration subie par la jeune femme lors du bal de T. Beach qui a mené Lola à cette indifférence et cette passivité générale ?

Marguerite Duras nous expose avec une parcimonie littéraire toute l’opacité du personnage de Lol V. Stein, témoignage de l’ambivalence de son état et de la difficulté d’y mettre des mots.

702978_1770842226480278_1842528383_n

Résumé de l’éditeur (folio livres) :

L’histoire de Lol Valérie Stein commence au moment précis où les dernières venues franchissent la porte de la salle de bal du casino municipal de T. Beach. Elle se poursuit jusqu’à l’aurore qui trouve Lol V. Stein profondément changée. Une fois le bal terminé, la nuit finie, une fois rassurés les proches de Lol V. Stein sur son état, cette histoire s’éteint, sommeille, semblerait-il durant dix ans. Lol Stein se marie, quitte sa ville natale, S. Tahla, a des enfants, paraît confiante dans le déroulement de sa vie et se montre heureuse, gaie. Après la période de dix ans la séparant maintenant de la nuit du bal, Lol V. Stein revient habiter à S. Tahla où une situation est offerte à son mari. Elle y retrouve une amie d’enfance qu’elle avait oubliée, Tatiana Karl, celle qui tout au long de la nuit du bal de T. Beach était restée auprès d’elle, ce qu’elle avait également oublié. L’histoire de Lol V. Stein reprend alors pour durer quelques semaines.

Retrouvez sur Les Plumes Baroques une autre chronique de Marguerite Duras avec  » L’amant « .

Publicités

6 réflexions sur “Le ravissement de Lol V. Stein de Marguerite Duras

  1. Je ne lis pas ton billet pour l’instant car ce sera ma dernière lecture de l’année. Je n’ai plus lu Duras depuis mes 18-19 ans (c’était il y a longtemps 😉 ) et je suis curieuse de savoir si j’accroche toujours.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s