L’armée des ombres de Joseph Kessel

Tract résistance

L’avis de la Plume Baroque : 

J’ai découvert Joseph Kessel il y a peu de temps avec « Le Lion » et depuis cette lecture, je ne cesse d’être attiré par de nouveaux livres de cet auteur que je trouve excellent et doué d’une plume formidable. Avec l’armée des ombres, l’auteur a souhaité ici nous faire part d’une partie de sa vie et de l’histoire de France : la résistance pendant la seconde guerre mondiale. 

« Roman-symbole de la Résistance« , ce livre a été écrit par Joseph Kessel à Londres, en 1943. Afin de préserver l’intégrité des personnes citées dans ce livre, l’auteur a volontairement modifié les noms car tous les faits de ce récit sont véridiques : « il n’y a pas de propagande en ce livre et il n’y a pas de fiction. Aucun détail n’y a été forcé et aucun n’y est inventé« .

L’armée des ombres raconte le destin de Gerbier, un résistant chevronné, emprisonné puis évadé, qui nous raconte et explique l’organisation de la résistance et la vie d’un de ses fidèles partisans. Tandis que la faim, la guerre, la peur de la délation, et tant d’autres maux empoisonnent la vie des français, la résistance fait front.

Véritable éloge de la résistance, l’auteur nous décrit des français ravis de pouvoir aider, chacun à leur façon et avec leurs moyens, d’une manière ou d’une autre, que ce soit en cachant des prisonniers, en fournissant de la nourriture ou par les armes, de nombreux citoyens ont, au péril de leur vie, souhaité apporter ce qu’ils pouvaient à la cause française.

Joseph Kessel dénonce la collaboration, dénonce l’invasion des « yeux vides« , de la gestapo et de leurs méthodes d’interrogation barbares :  » Dernière invention des questionneurs de la Gestapo. On fait tourner une fraise de dentiste dans la gencive jusqu’à ce que la molette attaque l’os de la mâchoire« , des passages parfois difficiles à lire mais qui ne sont finalement que la représentation de ce qu’est capable la race humaine.

Un témoignage puissant, intemporel, celui d’une population qui n’abdique pas et n’accepte pas la soumission en faisant preuve de «  désobeissance civique  » ou de  » rébellion individuelle ou organisée« . Même diminuée, même après avoir vu des centaines de frères et soeurs tombés au maquis, la résistance a tenu bon, jusqu’à la libération.

Dans cette période troublée où notre pays a subi de violentes attaques, ce livre m’a frappé en plein coeur et m’a rappelé que, peu importe ce qui pourrait menacer nos valeurs et notre intégrité, la France et son peuple seront toujours présents pour ne jamais laisser s’éteindre la flamme de la liberté.

L'armée des ombres de Joseph Kessel - pocket edition

Résumé de l’éditeur (Pocket édition) : 

Londres, 1943, Joseph Kessel écrit L’Armée des ombres, le roman-symbole de la Résistance que l’auteur présente ainsi : « La France n’a plus de pain, de vin, de feu. Mais surtout elle n’a plus de lois. La désobéissance civique, la rébellion individuelle ou organisée sont devenues devoirs envers la patrie. (…)
Jamais la France n’a fait guerre plus haute et plus belle que celle des caves ou s’impriment ses journaux libres, des terrains nocturnes et des criques secrètes ou elle reçoit ses amis libres et d’ou partent ses enfants libres, des cellules de torture ou malgré les tenailles, les épingles rougies au feu et les os broyés, des Français meurent en hommes libres.
Tout ce qu’on va lire ici a été vécu par des gens de France. »

D’autres livres de cet auteur ont d’ores et déjà été chroniqués :

Publicités

8 réflexions sur “L’armée des ombres de Joseph Kessel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s