Bilan des mois d’octobre et de novembre 2015 – Nicolas

12334526_10208324161881391_158253111_o

Ces deux mois furent compliqués d’un point de vue lecture. Depuis maintenant quelques années, ma passion pour la littérature s’est développée naturellement au fil des découvertes littéraires passionnantes que j’ai pu faire. J’ai toutefois toujours été un lecteur lunatique, alternant les phases de lectures intensives et d’autres, plus compliquées.

Dans ces moments, j’essaye de varier mes lectures, de ne pas aller vers la difficulté mais plutôt de rester dans des registres déjà connus et appréciés à ce titre. J’ai cependant opté pour la lecture de manga le mois dernier, pour changer, un peu. Voici donc mon bilan de lecture bimestriel.

Mes coups de cœur :

Les mains du miracle de Joseph Kessel, l’aventure extraordinaire du médecin personnel d’Himmler, qui, par le biais de ses seuls mains et de ses talents de médecin masseur, arriva à arracher du chef des SS des dizaines de milliers de personnes vouées à une mort certaine. Un récit passionnant du début à la fin, un destin héroique raconté par la plume intemporelle de Joseph Kessel, un hommage rendu à ce sauveur de l’humanité méconnu du grand public.

Le Lion de Joseph Kessel, l’histoire envoûtante, au pied du Kilimandjaro, dans la savane africaine au milieu des animaux sauvages, d’une jeune fille et de son lion prénommé King. On voyage grâce à Joseph Kessel dans une réserve naturelle au sein d’une histoire remplie d’amour, d’amitié et de tristesse. Un bonheur de ressentir cette nature par le biais de la plume expérimentée de l’auteur français et de suivre la complicité de deux êtres qui ne sont pourtant pas fait pour vivre ainsi. Une aventure à découvrir sans attendre !

Le cercle des poètes disparus de N. H. Kleinbaum, le roman tiré du film où Robin Williams nous interprétait avec talent le professeur Keating, jeune professeur de lettres que nous aurions tous aimé avoir un jour. Un amoureux de la poésie et de la vie qui n’a pas eu peur de briser les codes stricts du collège de Welton afin d’inviter ses élèves à imaginer, à penser librement et à choisir leur propre destin. Un livre et une histoire remplis de sages paroles, des leçons inestimables pour notre société consumériste et superficielle actuelle.

Légende de David Gemmel, le premier livre du cyle Drenaï nous évoque un combat qu’il n’est possible de gagner : la défense de la forteresse de Dross Delnoch avec 20 000 soldats contre l’armée du Nord du général Ulric composée de plusieurs centaines de milliers d’hommes. Tâche impossible ? C’était sans compter la présence de l’impitoyable Druss, dit la légende. Le vieux guerrier a encore de la ressource et la forteresse de Dross Delnoch sera le théâtre de ses derniers faits de gloire. Une histoire palpitante d’un auteur d’heroic-fantasy que j’ai découvert récemment, vivement la suite !

Ad Astra, un manga historique passionnant avec pour personnage principal le grand Hannibal et comme cadre, les guerres puniques entre Rome et Carthage. Des dessins de qualité, une histoire bien travaillée et des personnages charismatiques, je conseille ce manga à tout ceux qui auraient envie de découvrir ce type de littérature tout en ayant un intérêt pour l’Histoire. Une belle découverte !

Ma déception :

Besoin de mer d’Hervé Hamon, l’amour d’un ancien professeur de philosophie pour la mer, sa mer. Une passion pour le large, une véritable déclaration d’amour pour cet élément que l’auteur nous transmet. Légère déception dans la mesure où je n’ai pas retrouvé ce que j’espérais dans ce livre mais cela n’enlève rien à la qualité de la plume d’Hervé Hamon et de ce témoignage émouvant d’un homme amoureux et passionné par le grand large.

Ceux survolés pour la rédaction de chroniques :

Le Silmarillion de J.R.R. Tolkien, l’ancien testament de la Terre du milieu, l’oeuvre ultime d’un auteur mythique. Le silmarillion nous conte les origines de l’univers du Hobbit et du seigneur des anneaux. Une fresque mythologique formidable qui vient conclure à merveille les œuvres de Tolkien. C’est le travail d’une vie et s’il est complexe de se laisser porter par l’histoire fragmentée, tout fan de l’auteur britannique saura être sous le charme de la bible de la Terre du milieu.

Wild de Cheryl Strayed, l’aventure extraordinaire d’une jeune femme écorchée par la vie, en quête de réponse à ses nombreuses interrogations et d’un sens à son existence. Des centaines de kilomètres à parcourir seule, le long des crêtes de la cote Ouest américaine. Une véritable épreuve merveilleusement racontée par Cheryl Strayed qui saura nous passionner par son histoire, du début à la fin. Un livre que je conseille à tous.

Inferno de Dan Brown, Robert Langdon a encore du travail et cette fois, il part pour Florence, l’une des plus belles villes du monde, afin de mettre un terme au plan machiavélique d’un individu adepte de la théorie de Malthus. Une intrigue dans un cadre idyllique évoquant l’enfer de Dante et de Boticelli, passionnante de bout en bout. Un bon Dan Brown après la déception du dernier symbole.

Publicités

3 réflexions sur “Bilan des mois d’octobre et de novembre 2015 – Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s